Un artiste anglais taille tous les scores de Liverpool à la main depuis trois ans

Steven Squa, artiste londonien supporter de Liverpool, s'est lancé comme défi créatif de graver tous les scores de son club depuis 2012.

Depuis le premier match de Premier League du Liverpool coaché par Brendan Rodgers, la routine est la même pour Steven. De la souffrance ou de la joie pendant 90 minutes, puis après le coup de sifflet final, il passe deux à trois heures dans son studio, à son domicile de Crouch End dans le Nord de Londres, où il dessine puis taille dans du lino et enfin imprime en rouge tous les scores des Reds.

COVER

Crédit : Steven Squa

Une routine qui a commencé par une défaite 3-0 contre West Bromwich Albion et qu'il a poursuivie jusqu'à produire une collection de 165 différentes affiches.

C'est bizarre, c'est un projet stupide. C'est clair que peu de gens sont prêts à passer autant de temps sur un truc qui est une quasi-blague. Quand j'ai commencé je me disais qu'il y avait sûrement quelqu'un d'autre dans le monde qui faisait la même chose que moi. Je n'ai encore rencontré personne... Je n'en parle quasiment jamais, c'est un exercice d'auto-discipline. Après je me suis dit que si j'arrivais à le faire pendant longtemps, ça pourrait devenir intéressant. En tout, ça fait quand même plus de 20 jours de boulot!

Crédit : Steven Squa

Crédit : Steven Squa

Lui qui a l'habitude de travailler comme directeur de création pour la télévision a filmé le procédé lors de la rencontre Wigan - Liverpool de mars 2013.

Sa passion pour les Reds est née très tôt, dès son enfance passée près de Belfast, en Irlande du Nord, "où les gens sont soit fans de Manchester United, soit de Liverpool" à cause de la proximité géographique et du nombre de légendes des deux clubs en provenance de l'île.

Mes amis, ma famille supportent le club, c'est comme ça. Mon père jouait même au foot avec George Best, ils étaient potes, mais on a toujours supporté Liverpool. La première fois que j'ai été au stade, je devais avoir 15 ans, Kenny Dalglish était encore entraîneur et à l'époque, je me rappelle qu'ils n'arrêtaient pas de gagner. Mon joueur préféré c'était le gardien, Ray Clemence.

Crédit : Steven Squa

Crédit : Steven Squa

Steven s'est bien rattrapé ensuite en allant voir énormément ses Reds quand ils jouaient contre des clubs de Londres et a "un peu baissé le pied quand ils ont viré Dalglish en 2012". Il nous a confié qu'il arrêtera son projet "quand Liverpool remportera le championnat, ou quand j'aurai fait autant d'impressions qu'Ian Callaghan a joué de match pour les Reds. Je crois qu'il s'est arrêté à 857".

Steven tire ses gravures en treize exemplaires à chaque fois et en garde trois pour ses enfants, mais il vend ou donne le reste selon les demandes.

Crédit : Steven Squa

Crédit : Steven Squa