En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de nos cookies afin de vous offrir une meilleure utilisation de ce site internet. Pour en savoir plus et paramétrer vos cookies, cliquez ici.

Un Anglais prend une année sabbatique pour voir des matches dans les 55 pays de l'UEFA

Matt Walker, un Anglais de 44 ans, a réussi à concilier deux passions : le voyage et le football. Ce statisticien pour le ministère de la justice britannique a pris une année sabbatique dans le but d'assister à des matches dans les 55 nations que compte l'UEFA. De l'Azerbaïdjan à l'Espagne, en passant par la Bulgarie et l'Islande, son pari fou va l'amener aux quatre coins de l'Europe.

Les îles au trésor ? Le reportage de 55 Football Nations sur les joueurs étrangers du FC Stjarnan et du FC Breidablik en Islande.

Ce passionné de football raconte au Guardian que son projet est né en lisant le livre de Charlie Connelly Stamping Grounds : Exploring Liechtenstein and Its World Cup Dream. Depuis, il a entamé son périple avec une première étape en Géorgie, puis l'Islande, la Norvège, les Iles Féroé et la Suède. Un choix influencé par le calendrier estival des championnats dans ces pays.

Le premier but du 55 Football Nations est un pénalty de Sikharulidze

Avec un budget moyen de 16 euros par ticket, Matt Walker n'assistera pas à des gros matches - même s'il prévoit de le dépasser pour une rencontre de Premier League. Mais l'essentiel est ailleurs : dans les rencontres qu'il fait, les atmosphères des différents stades qu'il va visiter et surtout l'expérience unique d'un tour d'Europe du football. Et pour les curieux qui souhaitent suivre les aventures de ce globe-trotter du ballon rond, vous pouvez faire un tour sur son Twitter, son Facebook, son Instagram et son site, où il publie aussi des reportages de ses voyages.

It’s all in the game