Pour la première fois depuis 40 ans en Iran, des femmes ont pu assister à une rencontre officielle dans un stade

Une réelle avancée. 

Ce week-end, à Téhéran, avait lieu la finale retour de la Ligue des Champions asiatique (AFC). Après une défaite 2-0 à l'aller, le club iranien de Persepolis recevait Kashima au Stade Azadi de Téhéran, afin de tenter de réaliser l'exploit et de renverser la situation. 

Et pour ce faire, les joueurs ont eu l'heureuse surprise de découvrir plus de 1 000 femmes présentes en tribunes. Une véritable avancée dans ce pays, où les femmes n'ont habituellement pas le droit d'assister à des événements sportifs impliquant des hommes. Néanmoins, les mentalités semblent peu à peu changer, comme le montre cette autorisation - exceptionnelle - de la part du gouvernement iranien. Un geste salué par Gianni Infantino, le président de la FIFA, présent pour l'événement

"C'est un jour historique pour le foot, marqué d'une vraie avancée. J'ai eu l'honneur d'assister à ce match, à ce moment d'histoire, lors duquel les femmes iraniennes ont été autorisées à assister à un match officiel pour la première fois depuis 40 ans. Plus de 1 000 femmes ont pu assister à cette finale retour de la Ligue des Champions asiatique, qui est un événement majeur dans le monde du foot. Je voudrais remercier les autorités iraniennes pour avoir respecter leur parole après ma dernière visite en Iran, en ouvrant ce match aux femmes. C'est un premier pas important, et je suis convaincu que nous allons continuer à avancer dans ce sens dans le futur."

Cet été déjà, un stade de Téhéran avait été ouvert pour que les femmes regardent une diffusion du match de Coupe du monde entre l'Iran et l'Espagne. Plus récemment, une centaine d'Iraniennes avaient également pu assister à la victoire de leur pays en amical face à la Bolivie, mais le procureur général iranien s'était par la suite positionné contre cette pratique, refusant que les femmes remettent les pieds au stade. Force est de constater que sa prise de position a été court-circuitée, pour le plus grand bonheur des amoureuses de foot iraniennes.  

Malheureusement, les supportrices présentes ce dimanche n'ont pas eu la chance d'assister à un exploit des leurs : score final 0-0. 

Paul Pogba est le meilleur joueur du monde.