En images : Guy Pichard sublime dans la rue des porteurs de maillots de foot

Advertising
Afficher la pub

Guy Pichard est un photographe et journaliste freelance, originaire de Bretagne (et supporter de Guingamp). Depuis quelques mois, il travaille sur un projet qui lui tient particulièrement à cœur : pour United Colors Of Football, il capture les portraits de porteurs de maillots de foot, le plus souvent dans la rue. Il nous explique :

"Je dresse le portrait de gens croisés souvent au hasard en maillot de foot, peu importe leur âge, leur sexe ou leurs origines. L'idée est de proposer une vision du foot qui rassemble et surtout d'exprimer sa diversité et son côté universel. Chaque maillot est traité de la même manière, que ce soit l'US Granville ou le FC Barcelone !"

Chaque cliché, publié sur la page Facebook et le compte Insta du projet, est accompagné de l'histoire du maillot racontée par chaque personne photographiée, entre la France et le Brésil, où vit principalement Guy Pichard : 

"C'est en allant au Brésil que je me suis décidé. Au Brésil, tout le monde porte un maillot de football, cela va du travailleur de rue à l'avocat. Des maillots brésiliens en majorité, des grands clubs européens mais aussi d'équipes dites plus modestes. Cela surprend de croiser des Brésiliens en maillot d'Aberdeen ou de l'Olympiakos d'Athènes. Cela me questionnait de savoir comment ce maillot avait pu arriver jusque-là, si la personne qui le porte sait de quel club il provient, etc. En en parlant autour de moi, j'ai découvert le projet Humans of NY. Après quelques portraits, je tenais ma formule." 

Toujours avec un appareil sur lui, Guy Pichard immortalise donc la tenue de certaines de ses connaissances, mais, surtout, de personnes croisées par hasard : "Au Brésil c'est très facile. Que tu prennes l'avion, un bateau ou que tu ailles à la plage, il y aura forcément des gens en maillot (de foot). L'échange est toujours sympa, le football est un langage universel. Les réponses sont parfois répétitives, mais il y a aussi des histoires passionnantes." 

Et si le photographe de 33 ans rêve d'une série hyper diversifiée, il se rend compte que la tâche n'est pas si aisée : 

"J'aime l'idée du métissage, de mélanger les sexes, les milieux sociaux, les genres... J'aurais adoré que la galerie soit d'une parité parfaite mais non, les femmes ne portent pas (encore ?) autant de maillots que les hommes !"

Vous pouvez retrouver tout le travail de Guy Pichard, dont la série United Colors of Football, sur son site

Que des N'Golo Kanté dans ma team.

La pause pop football bien méritée
avec Coca-Cola et Konbini.