Varane, Griezmann, Kanté : voici les notes de France-Uruguay

Après avoir écarté l'Argentine en huitièmes de finale, l'Équipe de France est facilement venue à bout de l'Uruguay en quarts de finale (2-0). Une victoire tout en maîtrise, qui s'est dessinée en fin de première période après une tête victorieuse de Raphaël Varane, quatre ans après avoir été fautif face à l'Allemagne au même stade de la compétition. Tout un symbole. 

Décisif, Griezmann l'a également été en profitant d'une énorme faute de main de Muslera à l'heure de jeu. Par la suite, les Bleus ont tranquillement géré leur avantage, montrant des vrais signes positifs pour la suite de ce mondial. Voici les notes de ce match : 

Hugo Lloris : 8/10. Quel match de patron de notre capitaine. Juste après le but de Varane, Lloris a sorti une ÉNORME parade sur une tête de Martin Cáceres, et a ainsi permis aux Bleus de préserver leur avantage. Prends-en de la graine Muslera. 

Benjamin Pavard : 6,5/10. Pas de volée monstrueuse dans la lucarne ? Tu nous déçois Benji. Blague à part, dans la foulée de son match face à l'Argentine, Pavard a fait son travail défensif et a de nouveau montré de beaux automatismes offensifs avec Mbappé. Pas mal pour un mec qui ne joue pas latéral droit en club. 

Samuel Umtiti : 7/10. S'il n'avait pas fait une (grosse) erreur qui aurait pu coûter un but aux Bleus en seconde période, on aurait écrit : "Umtiti a lu les notes que nous lui avons données aux précédents matches, et nous a fait fermer nos bouches bien comme il faut." Solide aujourd'hui, Big Sam a tenu tête à son coéquipier en club, Luis Suárez, et l'a éliminé de la compétition, tout comme Messi quelques jours plus tôt. 

Raphaël Varane : 9/10. Très certainement l'homme du match. Buteur d'une tête rageuse, il a fait oublier son marquage sur Hummels quatre ans plus tôt. D'ailleurs, si vous avez un jour besoin de motivation, mettez-vous en boucle sa célébration après le but : les frissons. Sinon, il a été omniprésent et a repoussé tous les dangers aériens uruguayens. Un match de patron.

Lucas Hernandez : 6,5/10. Peut-être le moins bon match de son mondial, et c'est dire les qualités montrées par le joueur de l'Atlético de Madrid durant ces deux premières semaines. Moins en vue offensivement aujourd'hui, il a néanmoins fait le travail derrière, sans commettre d'erreur. Et c'est tout ce qu'on lui demande. 

N'Golo Kanté : 9/10.  Ça commence à être fatigant de le noter. À chaque match, il écœure ses adversaires et on ne voit que lui sur la pelouse. Encore aujourd'hui, on n'a aucune idée de comment s'appelaient les milieux uruguayens tant Kanté leur a marché dessus. Un match monstrueux, pour changer. 

Paul Pogba : 7,5/10. On attendait beaucoup de Paul Pogba aujourd'hui, et la Pioche ne nous a pas déçus. Le milieu français a joué simple et s'est contenté de gérer le rythme offensif des Bleus. Selon Opta, il a gagné 14 duels, un record chez les Bleus en match à élimination directe depuis Liza en 1998. OKLM. Sans trembler. 

Corentin Tolisso : 7/10. Vous êtes sûrs qu'on a besoin de Blaise Matuidi ? En l'absence de Blaisou, Coco a eu droit au rôle ingrat et s'en est plutôt bien sorti. Après 30 minutes durant laquelle il a cherché sa place, le joueur du Bayern a fait beaucoup de bien au milieu français, grâce à son engagement et sa justesse technique. Il fait même une passe dé à Grizou. Bravo Coco. 

Kylian Mbappé : 7,5/10. On vous le dit tout de suite : on est réellement en train de tomber amoureux de Kylian Mbappé. Feu follet de l'attaque française, il a fait vivre l'enfer à Sean Paul (on ne se rappelle plus de son nom, mais le latéral uruguayen était le sosie du chanteur jamaïcain), et a enchaîné les bons appels. Ne lui reste plus qu'à marquer l'histoire en demi-finale. Face au Brésil, pour le clin d'œil à un ancien numéro 10 français ?

Antoine Griezmann : 8,5/10. Décisif. Voilà le premier mot qui nous vient en tête lorsque l'on pense au match de Griezmann. Passeur décisif sur le premier but, il a profité de la maladresse de Muslera pour tuer le match. Et s'il a été brouillon en première période, il nous a ensuite fait plaisir en seconde dans sa gestion du match. Patron. 

Olivier Giroud : 6,5/10. Si Giroud ne marque toujours pas dans ce mondial, cela ne l'empêche pas de réaliser des bons matches. La preuve encore aujourd'hui. Il a régalé ses partenaires grâce à son jeu dos au jeu, et a ouvert de nombreux espaces aux attaquants français. L'homme de l'ombre de Dédé. 

Paul Pogba est le meilleur joueur du monde.